Syndicats et aides ménagères font mousser le secteur des titres-services

BRUXELLES 26/01/2022 14:46 (BELGA)

 

Le hall d’entrée de l’entreprise de titres-services Tempo Team à Bruxelles était recouverte d’une épaisse couche de mousse, mercredi. L’action « grand nettoyage » était menée en front commun syndical pour appeler à davantage de respect pour les aides ménagères. Les négociations autour du prochain accord sectoriel dans les titres-services sont au point mort.

 

Munis d’un véritable canon à mousse et sans s’être annoncés, les syndicats sont arrivés mercredi matin devant les bureaux de Randstad Group, la société qui gère la marque Tempo-Team Titres-Services. Des aides ménagères se sont alors attelées à récurer le sol du hall. « Le nettoyage du secteur a maintenant commencé. Nous allons continuer à mener des actions dans les différentes entreprises », a déclaré Kris Vanautgaerden, secrétaire national pour le syndicat chrétien ACV-CSC Alimentation et Services.

 

Les négociations dans le secteur des titres-services sont à l’arrêt, ce qui reflète le manque de respect pour les travailleuses et travailleurs, selon les syndicats. La principale pierre d’achoppement entre les syndicats et les sociétés de titres-services est le remboursement des frais de déplacement. Les déplacements entre deux clients ne sont pas considérés comme du temps de travail, regrettent les syndicats.

 

« Les travailleurs domestiques obtiennent les salaires les plus bas en Belgique et ils ne reçoivent pas non plus les frais de déplacements adéquats. Dans le détail, ils reçoivent 13 cents par kilomètre parcouru, alors qu’ils devraient recevoir 37 cents par kilomètre (en raison de la hausse du prix du carburant, notamment, NDLR) », a expliqué Kris Vanautgaerden. « En fait, les travailleurs domestiques utilisent 10% de leur salaire pour aller travailler. »

26 janvier 2022