RABAT 25/04/2022 22:37 (AFP)

 

Un militant marocain, Rabie Al Ablaq, a été condamné lundi à quatre ans de prison ferme pour « offense » envers le roi Mohammed VI sur les réseaux sociaux, a-t-on appris auprès de sa défense.

 

« Le tribunal de première instance d’Al Hoceima (nord) a condamné Rabie Al Ablaq à quatre ans de prison ferme pour offense envers la personne du roi par voie électronique », a déclaré à l’AFP son avocat Abdelmajid Azaryah.

 

Ce militant et journaliste citoyen de 35 ans devra également s’acquitter d’une amende de 20.000 dirhams (1.900 euros).

 

Son avocat a annoncé son intention de faire appel.

 

M. Al Ablaq a comparu libre devant le tribunal d’Al Hoceima, où son procès s’était ouvert le 11 avril.

 

L’accusé était poursuivi pour avoir publié « des vidéos critiquant les disparités sociales et la corruption », selon son avocat. « J’ai été choqué par ce verdict car il (M. Al Ablaq) n’a fait qu’exprimer son opinion. J’estime qu’il n’a pas porté atteinte à l’institution (royale). »

 

Selon Human Right Watch (HRW), l’inculpation a découlé de deux vidéos, publiées sur Facebook et YouTube en septembre et novembre, dans lesquelles M. Al Ablaq « s’adressait au roi sur un ton familier et soulignait le contraste entre sa richesse personnelle et la pauvreté largement répandue au Maroc ».

26 avril 2022