Manifestation syndicale pour la paix en Ukraine dans le quartier européen de Bruxelles

BRUXELLES 24/02/2022 16:58 (BELGA)

 

Environ 400 personnes, selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, ont manifesté jeudi de 14h00 à 15h00 sur le rond-point Robert Schuman, carrefour névralgique des institutions européennes à Bruxelles, pour appeler à la paix et au dialogue à la suite de l’offensive militaire en Ukraine ordonnée dans la nuit par le président russe Vladimir Poutine.

 

Cette mobilisation de la Confédération européenne des syndicats (CES) visait initialement la révision à la hausse des salaires. « On venait pour demander une directive européenne sur les salaires minimaux qui soit la plus ambitieuse possible », a expliqué Thomas Miessen, représentant du service international de la CSC. « L’actualité géopolitique nous a rattrapés. La justice sociale peut seulement se faire si la paix est préservée. On est d’abord touchés, car on est en lien avec des collègues urkrainiens », continue Thomas Miessen. « On appelle à ce qu’il y ait un retour à la négociation. »

 

Des syndicalistes de Belgique, de France et des Pays-Bas étaient présents. Au milieu des nombreux drapeaux et bannières des différents syndicats, des messages sur des pancartes appelaient au dialogue, à la paix et à la protection des peuples. Des tambours ont résonné avec force au coeur des institutions européennes. Des slogans comme « Sauvez le peuple. Paix et justice. » ont été scandés par la foule. Des discours ont été prononcés.

 

« Nous sommes devant une tragédie: la guerre est de retour en Europe », a déploré Luca Visentini, secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats. « Nous condamnons l’agression russe contre le peuple ukrainien et demandons aux dirigeants européens qui se réunissent au sommet de ce soir de mettre en place toutes les mesures possibles pour faire cesser ces opérations militaires et revenir au dialogue pour la paix. »

24 février 2022