Le nombre de jeunes à la recherche d’un emploi continue de diminuer à Bruxelles

Bruxelles 02/02 10:16 (BELGA)

 

Le nombre de jeunes à la recherche d’un emploi a continué de baisser à Bruxelles en janvier, pour le huitième mois consécutif, a indiqué mercredi l’office bruxellois de l’emploi Actiris. La reprise des activités ces derniers mois malgré la crise persistante du coronavirus et une meilleure captation des offres d’emploi par Actiris expliquent la baisse générale du nombre de personnes en recherche d’emploi, selon l’office bruxellois.

 

En janvier, 8.853 jeunes étaient en recherche d’emploi en Région bruxelloise, soit une baisse de 7,8% (744 personnes) par rapport à l’an dernier. Près d’un jeune sur quatre (22,9%) bénéficiait du chômage dans la capitale.

 

De manière générale, fin janvier, Bruxelles comptait 86.676 chercheurs et chercheuses d’emploi pour un taux de chômage de 15,1%, en baisse de 4.108 personnes (-4,5%) par rapport à l’année dernière. Durant le mois de janvier, 9.752 personnes ont fait leur entrée dans le chômage (7.714 réinscriptions et 2.038 nouvelles inscriptions) et 10.371 en sont sorties, soit une diminution sur une base mensuelle de 619 personnes demandeuses d’emploi inoccupées (-0,7%).

 

Pour l’instant, l’effet de la crise du Covid-19 s’enregistre surtout au niveau du chômage temporaire et du droit passerelle. Ainsi, au cours des six derniers mois de 2021, entre 15.000 et 22.000 salariés bruxellois ont bénéficié du chômage temporaire, tandis qu’entre 1.500 et 5.000 indépendants bruxellois ont eu recours au droit passerelle, analyse Actiris. La répercussion sur les chiffres du chômage classique est donc actuellement limitée, puisque le recours au chômage temporaire permet aux entreprises de ne pas devoir procéder à des licenciements massifs.

 

Une part importante (13,9%) des personnes en recherche d’emploi dépendent des CPAS ou n’ont encore aucun revenu de remplacement, souligne par ailleurs Actiris, qui note que ce pourcentage est encore plus élevé parmi les jeunes (26%).

 

Le nombre de jeunes en stage d’insertion professionnelle a par contre diminué sur base annuelle (-13,8%).

 

Depuis quelques mois, Actiris constate une hausse du volume d’offres d’emploi (7.475 offres, +189,7% par rapport à janvier 2021). Cette relance s’explique par une reprise progressive des activités, notamment dans l’horeca et les secteurs du commerce, du transport ou encore de la construction, mais aussi par une meilleure captation des offres de type intérimaire. Ainsi, en janvier, Actiris a enregistré 2.780 offres d’emploi « intérim », contre 320 l’année dernière et 138 en janvier 2020. En outre, depuis octobre, Actiris réceptionne plus largement les offres d’emploi de l’office flamand VDAB. Ces dernières ne se limitent en effet plus aux fonctions critiques, aux offres ouvertes depuis plus de 40 jours, ou au lieu de travail en Région Bruxelles-Capitale ou dans la périphérie. En conséquence, le volume d’offres reçues via le VDAB a été multiplié par 10 entre janvier dernier et janvier 2021.

3 février 2022