Inauguration du fonds Rosa à l’ULB pour les étudiants précaires

Vendredi 07 mai, Annemie Schauss, rectrice de l’Université libre de Bruxelles (ULB) a inauguré le fonds Rosa, qu’elle a créé dans le but de combattre la précarité étudiante. Ce nom a été choisi en référence à la militante socialiste Rosa Luxemburg.

Pour cette inauguration, un parterre de roses a été dévoilé sur la pelouse située devant l’auditoire Paul-Emile Janson, en présence de quelques dizaines de personnes. Des étudiants se sont exprimés. « Si cette crise sanitaire a mis en lumière cette précarité, voire l’a exacerbée, on ne pourra pas dire qu’elle en a été la cause », a déclaré une étudiante. « Il y a 4 ans par exemple nous avons été surpris de voir une campagne de promotion d’un site d’escorting aux alentours de nos campus, mais nous avons été plus particulièrement interpellés par l’intérêt qu’elle a suscité auprès des étudiantes dans le besoin ».

Parmi les 35.000 étudiants de l’ULB, un sur 5 a besoin de l’aide de l’Université pour se nourrir, se loger ou étudier. La création du Fonds Rosa, est ainsi pour Annemie Schaus l’envie d’éviter que la précarité ne s’installe de façon durable sur ses campus et souhaite offrir des perspectives aux étudiants en difficulté.

Ahmed Medhoune, directeur du Département des services à la communauté de l’ULB, fait remarquer que « depuis le début de la crise, le nombre d’étudiants qui font appel au Service social de l’ULB a déjà augmenté de 25%. Afin de répondre à l’urgence des demandes multiples, l’Université a accéléré le traitement des dossiers et assoupli les filtres ». Plus de 540 ordinateurs ont par exemple été distribués depuis septembre. Des consultations médicales et psychologiques ont été assurées par téléphone. La distribution de colis alimentaire a aussi été fortement sollicitée.

Le Service social étudiants de l’ULB a aidé financièrement 6.574 étudiants soit 6.041 réductions du minerval et/ou 1.800 dossiers d’aides financières durant l’année académique 2019-2020. Pour l’année en cours, ce nombre monte à 7.535 étudiants soit 7.047 réductions de minerval et/ou 2.159 dossiers d’aides financières.

 

Arabel avec Belga

11 mai 2021