Début des assouplissements alors que l’ouverture des terrasses fait toujours débat

A partir de ce lundi 19 avril, les premiers assouplissements (décrétés le 24 mars) commenceront. Ils concerneront notamment la reprise des cours d’une part et d’autres part la fin de l’interdiction des voyages non essentiels au sein de l’Union Européenne.

Les cours pourront reprendre dans les écoles dès ce lundi, en présentiel à 100% dans le maternel, primaire, secondaire spécial et premier degré du secondaire, et à 50% dans les deuxième et troisième degrés du secondaire. Quant à une reprise complète en 100%, une évaluation sera faite d’ici le 3 mai en comité de concertation. Dans le supérieur, le code orange sera la règle, et donc les activités d’apprentissage et d’évaluation en présentiel ne pourront rassembler simultanément plus de 20% du nombre total d’étudiants de l’établissement selon une circulaire Valéry Glatigny, ministre de l’Enseignement Supérieur. L’obligation du port du masque en 5e et 6e primaires qui avait été d’application avant la suspension des cours, n’est plus en vigueur, a confirmé dimanche Caroline Désir, ministre de l’Enseignement obligatoire sur RTL-TVi.

En ce qui concerne l’interdiction des voyages non essentiels dans l’Union Européenne, elle prend également fin ce lundi. Néanmoins, les voyageurs devraient se soumettre au contrôle des obligations de dépistage et de quarantaine dès leur retour d’une zone rouge. La police pourra contrôler et sanctionner le non-respect sur la base des informations du Passenger Locator Form que doivent remplir les voyageurs. Pour ce qui est des voyages hors de l’UE, les règles européennes restent d’application. La suite des assouplissements se fera le 26 avril, avec les professions de contact et les commerces non essentiels.

La troisième échéance est pour le 8 mai et concerne notamment l’ouverture des terrasses pour les restaurants et les cafés. Seulement, le secteur de l’Horeca n’y croit plus tellement. Certains exploitants affirment qu’ils rouvriront leurs portes le 1 er mai quoi qu’il leur en coûte.

 

Arabel avec Belga

19 avril 2021