Bruxelles : Projet de taxation kilométrique soutenu par la majorité

Lundi soir, le conseil communal de la Ville de Bruxelles a adopté une motion de soutien du projet de taxe kilométrique défendue par le gouvernement bruxellois. Le débat sur la proposition a révélé toutes les composantes de cette action en cours en Région bruxelloise en fonction de la position mutuelle sur l’échiquier politique.  Dans l’opposition, MR, PTB et N-VA ont voté contre; le cdH s’est abstenu.

La démarche de réformation fiscale automobile en passant d’une tarification à la possession à une tarification à l’usage est explicitement soutenue par la majorité du conseil communal. Une garantie de réforme sans impact sociale négatif, conforme à l’engagement pris dans la déclaration de politique générale, régionale, et poursuivie d’efforts pour améliorer les investissements dans les alternatives à la voiture et plus particulièrement dans les transports en commun (métro, tram, bus), dans les modes actifs, ainsi qu’aux aménagements de l’espace public. 

Une demande a également été faite au gouvernement Vervoort concernant une attention particulière à l’impact économique de cette réforme, mais également de poursuivre le dialogue avec les partenaires sociaux sur base du projet voté ; une poursuite « des consultations actives, positives et constructives avec les affiliés afin d’obtenir un accord sur les tarifications kilométriques pour l’ensemble de la métropole ou du territoire national ».

Une dernière demande adressée au gouvernement régional: porter attention, lors de cette concertation, à un modèle de calcul de la tarification « affiné et le plus équitable possible ».

26 janvier 2021