Une Anversoise partie combattre en Syrie écope cinq ans de prison

Jeudi, le parquet fédéral a requis, une peine de cinq ans de prison envers Nadia Baghouri, une Anversoise, car elle était partie combattre en Syrie. Partie en 2013 pour retrouver son époux, Mohamed Mezroui. Actuellement, elle se trouve avec ses quatre enfants dans le camp de réfugiés d’Al-Hol. Elle demande à être rapatrié avec ses enfants en Belgique ou dans un lieu sûr dans la région à L’État.